Tonifiez votre corps grâce à la danse

Tonifiez votre corps grâce à la danse

Vous n’êtes pas trop fan de cardio-training ou de musculation. Peut-être est-ce dû à vos problèmes d’articulation ? Vous souhaitez pourtant tonifier votre corps. Pourquoi alors ne pas opter pour la danse ? C’est un sport permettant de raffermir les muscles de diverses parties de votre corps.

Les exercices préparatoires

Les exercices préparatoires

Comme avant de faire une séance de musculation, il est aussi nécessaire de s’échauffer avant de danser. Les exercices préparatoires vous permettent d’être en bonne condition physique. Ils vous aideront également dans votre progression en danse.

Parmi les exercices précis que vous devez réaliser, il y a les étirements. Ils aident vos muscles à se chauffer et à se détendre. Ensuite, il y a les exercices d’assouplissement. Ils vous permettent de gagner en souplesse.

La danse pour muscler le haut de votre corps

La danse pour muscler le haut

La partie supérieure de votre corps, à savoir vos épaules, vos bras et vos avant-bras, sera sollicitée en fonction du type de danse que vous allez pratiquer. Vous pouvez choisir la salsa, la bachata ou les autres danses à faire en duo. Tant que le style de la danse entraîne la rotation du tronc, les zones du dos et des abdominaux seront en activité.

Mais comment les muscles de l’abdomen se raffermissent-ils ? En fait, c’est ce sont l’alignement de votre bassin, les postures que vous maintenez et les différents pas que vous effectuez qui tonifient vos abdominaux. Donc, les muscles de vos bras et de vos épaules seront moins engagés. Si vous cherchez à renforcer ces parties-là, optez pour le breakdance ou le hip-hop.

La danse pour raffermir les muscles de vos membres inférieurs

La danse fait bouger le bas de votre corps

La danse fait bouger constamment le bas de votre corps. D’ailleurs, vous pouvez remarquer qu’après une séance vos jambes sont tendues et chaudes. Cela signifie que le renforcement musculaire fonctionne.

En danse, les muscles les plus sollicités sont ceux du fessier. Les glutéaux, le grand, le moyen et le petit fessier deviendront plus volumineux au fur et à mesure que vous pratiquez la danse. En fait, quand vous dansez, les muscles de vos fessiers bougent en premier. Ils permettent le mouvement des cuisses et soutiennent le bassin.

Mais les muscles de vos cuisses, à savoir les quadriceps (dont le vaste fémoral, le vaste latéral, le vaste intermédiaire et le vaste médial), les ischio-jambiers et les mollets sont aussi renforcés lors de la pratique de cette discipline. Ils deviennent solides et puissants après un certain temps d’exercice. Vous les utilisez dans certains mouvements, pas et flexions. C’est pour cela que vous avez souvent des courbatures après une séance intense de danse.

Les bienfaits de la danse

Les bienfaits de la danse

La danse procure des bienfaits physiques et moraux. D’abord, vous avez déjà vu qu’elle aide à tonifier les muscles de votre corps. Si vous répétez donc une chorégraphie durant un certain temps, vous augmenterez votre masse musculaire.

Mais la danse vous permet aussi d’être plus endurant. En effet, quand vous dansez, votre fréquence cardiaque augmente. À la longue, votre souffle s’améliorera. Vous serez ensuite apte à faire de longs entraînements sans vous fatiguer. Vos os et articulations seront renforcés. Pratiquer régulièrement la danse vous aide également à perdre du poids.

Il ne faut pas non plus oublier les bienfaits psychologiques de la danse. Elle favorise votre sociabilité, stimule votre créativité, vous aide à lutter contre la dépression et à améliorer votre humeur, apporte de la motivation et de la joie…